lundi 15 octobre 2018

Kego et Hadjian et le début de saison des Faucons

L'équipe d'élite des Faucons a remporté ses quatre matchs lors du showcase d'octobre de la Prep School Hockey Federation à Rockland. K2 Médias a interviewé deux joueurs pour discuter du début de saison de l'équipe.


jeudi 11 octobre 2018

Montez sur scène et faites valoir vos talents!

Il est temps de s'inscrire pour la 13e édition du Concours de talents de l'Est Ontarien. Art de la paroles, musique, danse et arts visuels, le Centre culturel les trois p'tits points d'Alexandria est à la recherche des jeunes talents de la région.

vendredi 5 octobre 2018

Le Bureau de santé et la légalisation du cannabis

À compter du 17 octobre, la Loi sur le cannabis permettra légalement, sous réserve des restrictions provinciales et territoriales, aux adultes âgés de 18 ans ou plus (19 ans en Ontario) de posséder en public jusqu'à 30 grammes de cannabis et de cultiver, à des fins personnelles, jusqu'à quatre plants de cannabis par résidence.

À l'approche de cette date historique, le Bureau de santé de l'Est de l'Ontario fait une tournée des écoles pour informer les élèves sur les changements à la loi.

Notre reporter, Evelyne Roy-Molgat, a discuté de la légalisation prochaine du cannabis avec l'agente de promotion de la santé du BSEO, Marie-Josée Boulerice.



jeudi 4 octobre 2018

Sensibilisation à la santé mentale

Dans le cadre de le Semaine de sensibilisation aux maladies mentales et de la marche de vendredi dans les rues de Hawkesbury, K2 Médias a discuté de santé mentale avec le travailleur social de l'École secondaire publique Le Sommet, Jonathan Poulin.
 


lundi 1 octobre 2018

Les Jaguars victorieux chez les juniors

Les Jaguars du Sommet ont remporté leurs deux matchs lors du deuxième tournoi de soccer junior de la saison à Hawkesbury. Evelyne Roy-Molgat a en profité pour interviewer des joueurs des Jaguars.


Hier encore, vous étiez parmi nous. Au revoir, M. Aznavour

La francophonie mondiale a perdu aujourd'hui l'un de ses plus grands artistes avec le décès du chanteur Charles Aznavour.

En plus de 70 ans de carrière, le ténor aux racines arméniennes a connu un succès planétaire avec ses chansons qui faisaient réfléchir tout en mettant un sourire sur les lèvres.

De ses modestes débuts en duo dans les cabarets enfumés de la France et du Québec jusqu'à sa consécration sur le Hollywood Walk of Fame en 2017, il n'a jamais laissé tomber le micro, déclarant « je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte ».

Rejetant les frontières linguistiques, il a séduit le public dans une dizaine de langues, n'oubliant jamais le passé immigrant des parents d'Arménie, tout en embrassant sa belle et grande culture française.

Malgré sa petite stature, il était, et est encore, un géant de la chanson. Il a brûlé les planches de l'Olympia et de Carnegie Hall, touchant par ses interprétations remplies d'humilité et de confiance. 

Infatigable, il a enchaîné les tournées pendant des décennies, y trouvant un lien indescriptible avec son public et une vitrine sans égal pour ses chansons et ses opinions.

Poète philanthrope, il n'avait pas la langue dans sa poche, abordant des thèmes que bien des communautés avaient mis à l'index pour mieux pointer du doigt. Solidaire envers ses pairs, il a utilisé sa notoriété pour aider les petites gens, les ébranlés de la société et ceux dont la chance ne venait pas. 

Par ses chansons, il a touché les cœurs, donnant des mots aux plus invisibles des sentiments. L'amour, sa quête et ses défis ont été des piliers d'inspiration, un langage universel et intemporel qui demeure le seul remède à la bêtise humaine.

M. Aznavour, aujourd'hui nous vous disons adieu le cœur gros et la voix muette. Que cette bohème qui nous berce et qui nous blesse puisse nous emmener à bon port, où il sera possible de caresser le temps, et de se rappeler qu'hier encore, vous étiez parmi nous.


vendredi 28 septembre 2018

Podcast # 2 - Ma francophonie, je la vis comment?

L'agent d'animation culturelle Stéphane Lajoie discute de francophonie avec Evelyne Roy-Molgat, quelques jours après que les grands élans verts du 25 septembre se soient estompés.